Festival missionnaire : un nouveau souffle pour la mission !

Samedi 3 et dimanche 4 juillet à Béhuard

Comment annoncer le Christ en 2021 ? C’était le thème du festival missionnaire qui s’est déroulé au sanctuaire de Béhuard samedi 3 et dimanche 4 juillet. Afrique, Asie, Moyen-Orient… ce festival aux couleurs du monde a rassemblé des visiteurs de tous horizons : volontaires de solidarité internationale, missionnaires angevins de retour pour les congés d’été, religieux(ses) étrangers vivant en Anjou mais aussi des pèlerins de passage.

Une joie missionnaire contagieuse ! Ce samedi matin, dès l’entrée dans la cour de la maison diocésaine, des volontaires souriants, religieux étrangers résidant en Anjou ou membres de l’équipe diocésaine accueillaient les visiteurs. Grâce aux stands d’organisme d’envoi en volontariat comme la Délégation catholique pour la coopération - DCC, la Fidesco ou les Missions étrangères de Paris -MEP, les jeunes s’interrogeant sur leur mission aujourd’hui ont pu échanger avec les volontaires de retour de mission comme Bastien et Marie, de retour du Tchad avec la DCC, ou Sophie ou Pauline, de retour du Liban où elles étaient parties avec l’Œuvre d’Orient. « Ce week-end représentait aussi "une belle occasion de nous retrouver entre volontaires » a confié l’un des volontaires.

Pauline et Sophie, volontaires de l’Œuvre d’Orient

Le stand de l’association Simon de Cyrène était également au rendez-vous, l’annonce du Christ se vivant aussi « à notre porte » pour reprendre les mots de Mgr Delmas, évêque d’Angers, sur la mission.

Après le pique-nique du samedi, les missionnaires, les religieux étrangers et les volontaires ont pu témoigner de ce qu’ils vivaient dans leur pays de mission dans un très beau moment de partage.

Témoignages des MEP le samedi

Prier pour les Églises du monde

Lors de ce « forum » ouvert à tous, les participants ont pu prier pour les missions et les Églises du monde grâce aux différents temps proposés comme l’adoration, le chapelet médité, la messe du samedi présidée par Mgr Delmas et rassemblant les prêtres étrangers venus pour l’été, mais aussi l’eucharistie du dimanche matin animée par le chœur « Keur couleur Gospel ».

Chacun a pu également déambuler entre les stands de diverses associations solidaires et de la brocante de l’Entraide missionnaire Anjou - EMA au profit de l’Afrique et Madagascar.

Samedi après-midi, la radio RCF Anjou avait installé ses micros sur le site du sanctuaire pour une table ronde en direct, réunissant les acteurs du volontariat.

La fête « Église sans frontières », un rendez-vous incontournable en Anjou

La fête « Église sans frontières » de Béhuard : une véritable institution en Anjou chaque été depuis cinquante ans. En effet depuis les années 1970, une centaine de missionnaires angevins venus du monde entier, se retrouvent sous le regard de Notre-Dame de Béhuard pour partager les nouvelles et prier pour les missions. À l’occasion de cette fête, organisée par le service diocésain "Mission universelle-Eglises du monde" (appelé autrefois "coopération missionnaire"), l’EMA propose depuis toutes ces années un vaste vide-greniers au profit du continent africain.

Marché solidaire

Aujourd’hui, le visage de la mission évolue. Les missionnaires sont moins nombreux. Les jeunes vocations viennent d’Afrique ou de Madagascar. On voyage plus facilement et de nombreux jeunes s’interrogent sur leur mission.
C’est pourquoi en cette année 2021, les acteurs diocésains de la Mission universelle, de l’EMA et du sanctuaire de Béhuard avaient souhaité accompagner ce tournant, en imaginant un grand rendez-vous de la mission bien d’aujourd’hui.

Un rendez-vous à reconduire… au moins pour les cinquante prochaines années.

Pour en savoir plus

Retrouvez le podcast de la table ronde (A VENIR)